Introduction

En terme d’accessibilité aux jeux-vidéos sur console, le contrôleur XAC de Microsoft permet de répondre à différents besoins, en branchant des contacteurs pour émuler les boutons d’une manette, et/ou en branchant des périphériques USB capable de remplacer les sticks analogiques souvent nécessaires pour les déplacements en jeu (voir l’article proposé par l’association Cap Game « Utiliser le Xbox Adaptive Controller » )

Jusque-là, il restait difficile d’utiliser le joystick de son fauteuil roulant électrique comme interface de contrôle dans un jeu-vidéo sur console et la seule solution passait par l’utilisation d’un boitier Titan two, d’un ordinateur et de bonnes connaissances pour le programmer (voir l’article proposé par l’association Cap Game « Utiliser un joystick de fauteuil roulant électrique sur une console»).

Si vous utilisez un manipulateur spécifique à commande proportionnelle (de type mini joystick, contrôle à la tête ou mentonnière, alors le FreedomWing prend tout son intérêt et peut vous permettre d’utiliser votre commande habituelle pour jouer sur une console de jeu-vidéo.

Le FreedomWing est un boîtier qui, couplé à un XAC, permet d'utiliser certains manipulateurs de fauteuil roulant électrique (commande spéciale munie d’une prise série à 9 broches) comme un stick analogique de manette.

Fort d’une philosophie philanthropique, Steve Spohn, directeur d’AbleGamer et Bill Binko fondateur d’AT Makers ont développé cette aide en souhaitant la rendre accessible au plus grand nombre.

Pour se faire, il se sont appuyés sur des techniques de fabrication numérique (impression 3d, prototypage électronique) qui permettent de fabriquer facilement cette solution, et ils ont fait le choix d’en partager gratuitement les plans et notices de montage sous licence libre.

Aux États-Unis, il est possible de solliciter ces associations pour bénéficier gratuitement d’un freedomwing assemblé par leur soin. En France, vous pouvez au choix : vous lancer dans l’aventure de la fabrication par vous-même après avoir commandé les pièces auprès de différents fournisseurs, ou, comme l’annonce HitClic sur son blog, vous procurer auprès de cette société un boitier assemblé ou un kit de fabrication à assembler soi-même.

Spécifications techniques

Référence FreedomWing
Fabricant AT Makers
Distributeurs HitClic (kit à assembler ou kit à monter) / Achats personnels pour le montage personnel.
Prix Encore inconnu (pour le boîtier monté chez HitClic). Compter 40€ pour les pièces à assembler soi-même.
Illustration du circuit imprimé
Impression 3D du FreedomWing
Illustration d'usage

Description

Le FreedomWing est un produit Open Source, c’est à dire que tous les fichiers ainsi que la documentation pour le fabriquer (liste de composants, conseils et instructions de montage) sont disponibles gratuitement au téléchargement sur internet.

Cette aide est diffusée sous les termes d’une licence Creative Commons CC-BY-SA qui permet à quiconque de la reproduire, l’adapter, la modifier, et l’utiliser y compris à visée commerciale.

Une vidéo (en anglais, mais facile à comprendre) a été réalisée par les concepteurs pour vous guider durant l’assemblage du système.

Montage du boîtier

Afin de monter le FreedomWing il faudra vous procurer différents éléments :

  • La liste des composants électroniques nécessaires à la fabrication du circuit imprimé (disponible sur le site de AT Makers),
  • Un circuit imprimé (créé à partir des fichiers disponibles sur GitHub, réalisable dans certains fablabs, ou à commander chez un fabricant de circuit imprimé pour moins de 10€),
  • Les fichiers (au format .stl), disponibles sur GitHub permettant d’imprimer en 3D le boitier de protection.

Pour la fabrication du circuit imprimé, il vous faudra :

  • Un fer à souder (pointe moyenne à fine),
  • De la soudure,
  • Une pince à affleurer,
  • Un étau (ou un autre moyen de fixer la carte),
  • Une planche de prototypage à trou, breadboard pour maintenir les connecteurs en place pendant que vous travaillez.

Pour l’impression 3D :

  • L’accès à une imprimante 3D,
  • 4 heures d’impression 3D,
  • 30 g de plastique.

Pour la programmation :

  • Un ordinateur,
  • un câble USB pour relier la carte contrôleur au PC.
La méthodologie est très bien documentée sur le site d’ATMaker. Toutefois, des compétences de base en électronique (soudure), impression 3D et informatique vous seront nécessaires pour assembler un FreedomWing fonctionnel. Si ces étapes vous semblent complexes, nous vous conseillons de vous orienter vers un FabLab qui pourra vous accompagner dans la réalisation de ce projet ou de vous tourner vers l’achat d’un boîtier déjà monté.

Description du boîtier

Présentation

Le dispositif se présente de la forme sous la forme d’un boitier en plastique rectangulaire ( 8 cm × 4 cm × 2,5 cm) présentant à chaque extrémité :

  • une prise DB9 mâle pour y brancher la commande spéciale de votre fauteuil roulant Joystick (port série),
  • une prise micro USB (type B) pour y connecter le XAC.

Compatibilité

A ce jour, les commandes spéciales qui sont compatibles avec le FreedomWing sont des commandes proportionnelles qui se branchent à l’électronique du fauteuil roulant via une prise à neuf broches femelle (DB9).

La plupart des fabricants de fauteuil en proposent, il est toutefois important de repérer au préalable la connectique de votre commande pour s’assurer de sa compatibilité.

Ces commandes sont généralement branchées via un boîtier d’interface à l’électronique du fauteuil roulant.

Les différentes commandes de FRE compatibles avec le FreedomWing
Électronique Interface de branchement
Rnet Omni, Omni, boîtier IOM
Q LOGIC Q-Logic 3 EX Enhanced Display
Linx Attention : Uniquement compatible avec boîtier d’interface IN 500

Utilisation

Ce dispositif permet de brancher les manipulateurs de fauteuil roulant précédemment cités sur la manette adaptative Xbox (XAC).

Pour rappel le XAC est un dispositif conçu par Microsoft destiné à rendre accessible à tous la manette Xbox.

Pour démarrer, il s’agit de connecter d’un côté du FreedomWing le manipulateur du FRE et de l’autre, la prise USB qui le relie au XAC.Attention, la plupart du temps, il sera nécessaire de brancher le XAC sur le secteur pour alimenter le tout.

Si vous possédez une Xbox, alors, vous pouvez d’ores et déjà commencer à jouer.

Si vous utilisez une autre console, vous devrez ajouter un adaptateur spécifique entre le XAC et la console : un adaptateur de reconversion. Vous trouverez toutes les informations utiles à ce sujet sur le site de l’association Capgame.

Mise en œuvre

Dès lors, le joystick du FRE va se comporter comme le joystick (gauche) directionnel du game-pad. Il permet ainsi de contrôler les déplacement de son personnage ou de son véhicule en fonction du jeu vidéo choisi.

Pour ajouter des actions (accélération, saut, dérapages, contrôle des menus…), il s’agira de brancher des contacteurs correspondant aux boutons de la manette sur le XAC.

A noter que le FreedomWing utilisé avec le XAC est compatible avec le mode copilote et permettra par exemple de jouer à deux en se partageant les commandes.

Accessoires Xbox

C’est une application qui s’installe sur PC et permet de configurer les manettes Xbox. Elle fonctionne également avec le XAC, ce qui permet de réaliser différents réglages et de les tester avec un retour visuel. Cette application est particulièrement intéressante pour tester une installation à base de contacteurs et du freedomwing, et d’en vérifier le bon fonctionnement avant de lancer un jeu.

Conclusion

Le FreedomWing répond à un besoin jusque-là sans réponse sur le marché, celui de pouvoir utiliser le joystick de son FRE pour se connecter à un GamePad et piloter une console de jeux-vidéos.

Grâce au travail généreux et passionné des associations AbleGamer et AT Makers qui ont fait le choix de partager librement leur création en la documentant, il est maintenant possible aux utilisateurs de fauteuil roulant équipés d’une commande spéciale proportionnelle de jouer plus facilement.

Seul bémol, il est encore, à ce jour, nécessaire de débrancher le manipulateur du fauteuil roulant pour utiliser ce boîtier, ce qui nécessite obligatoirement l’intervention d’un tiers au début et à la fin du jeu.