Introduction

CommunicoTool Children est, comme d’autres applications de communication, une application créée par un père pour sa fille avec autisme (voir la vidéo). C’est une application très basique pour iPad, destinée aux enfants avec troubles du langage ou de la parole. A l’origine issue de la réflexion autour des techniques d’échange d'images, CommunicoTool intègre des pictogrammes, principalement des substantifs, ainsi qu'une banque de sons. L’application permet aussi de prendre des photographies avec la tablette, ou d’importer des images de la galerie ou d’internet (donc d’utiliser d’autres banques de pictogrammes) pour en faire des signifiants, et d'enregistrer les sons ou messages correspondants.

CommunicoTool Children est personnalisable et adaptable facilement par les familles ou les aidants.

Cette application destinée à un enfant est renforcée par deux autres dans la même gamme : une pour un adulte, l’autre pour les professionnels.

L’accès est tactile uniquement ou avec stylet.

Spécifications techniques

Référence CommunicoTool Children
Fabricant C.TEXDEV SA
Distributeurs

7 rue Alfred Kastler - 14000 Caen Tél : 02 33 24 41 86
www.ctexdev.net / www.communicotool.com

Vidéo de présentation :
https://www.youtube.com/watch?v=gLFAKQBOmzc

Prix 29,99 € (module enfants)

En plus de la communication par pictos sur la grille de base, CommunicoTool propose trois accès spécifiques vers :

  • l'expression, la localisation et l'évaluation de la douleur.
  • l'expression du ressenti et de l'humeur.
  • un planning/agenda complet ; chaque activité peut être séquencée pour expliquer la suite des actions nécessaires à l’activité.

Caractéristiques techniques

  • Mises à jour gratuites
  • Taille : 90.9 Mo
  • Langues : Français, Anglais
  • iOS 8.0.
  • Options : coque, stylet, bras de support, etc.
  • Présentation du module enfants

    Ce module est simplissime : c’est un module d’introduction.

  • Il comprend une grille de base de 2 à 8 cases en couleur, avec des flèches pour glisser à gauche ou à droite si la page en contient d’autres.
  • Ou bien une grille avec à gauche 2 pictos de formes verbales (personnalisables, par ex. « je veux » et « je voudrais manger »), pour construire une petite phrase.
  • En haut : ligne avec 3 catégories accessibles (chambre, salle de bain, nourriture par ex.) et une touche « + » qui donne accès à d’autres catégories. Elles sont mobiles, on peut en rajouter. Celle des « Favoris » est toujours en haut à gauche.

    Touche « Configuration » : 5 clics pour accéder aux réglages (pour l’aidant).

  • En bas : ligne d’accès aux espaces dédiés à la douleur, au planning et au ressenti.
  • L’espace « douleur » (picto pansement), ouvre l’appli Doloris (aussi disponible indépendamment pour 8,99€) : une fenêtre avec une silhouette de face (ou de dos), permet de toucher et de glisser sur un endroit du corps puis de régler l’intensité de la douleur avec une échelle verticale de 0 à 10. Ce déplacement vertical peut s’accompagner d’un son de plus en plus fort (genre sirène), lui-même accompagné d’un smiley jaune qui devient progressivement rouge en changeant de moue. Un clic sur le smiley, il remplit l’écran.

    L’espace « ressenti » (picto engrenages cérébraux), ouvre une fenêtre spécifique de pictos sur les émotions. 8 pictogrammes (à personnaliser) avec ajout possible avec flèches ou glissé.

    L’espace « planning » pour visualiser la semaine et chaque jour en détail (activités à G et tâches associées à Dr). Un curseur se déplace automatiquement au cours des heures (mobilisable aussi manuellement). Un cadenas (5 clics) ouvre le menu configuration (avec mot de passe).

    Un défaut : pas d’accès aux plannings des jours suivants ou précédents.

    Sur chaque espace, touche retour au même endroit, en haut à gauche.

    Utilisation dans l’espace “Ressenti”
    Espace d’expression des ressentis
    Grille de base
    Grille de base avec 8 pictogrammes

    réglages : 5 clics sur "configuration"

    Les réglages se font en direct à partir des boutons ci-dessous depuis la page configuration. Pas besoin de mode d’emploi, chaque étape ouvre sur un menu d’aide très efficace.

    Général

    activer ou pas un mot de passe, ou la sirène du module douleur.

    Menu

    ordre d’affichage des catégories dans le menu d’accueil (glisser pour modifier)

    Affichage

    • nombre de pictos sur la grille (1, 2, 4, 8),
    • deux modes de composition des phrases avec les deux formes verbales choisies (par ex. « je veux ou j’aimerais manger »): mode simple (phrases de deux pictos agrandis affichés l’un après l’autre avec feed back oral simultané), ou mode avancé (pictos sélectionnés en silence puis verbalisés ensemble).
    • disparition des pictos : les pictos peuvent être agrandis et disparaitre automatiquement ou répétés autant de fois qu’on veut, et disparaitre si on appuie à côté.

    Gestion des catégories

    créer, modifier, ou supprimer une catégorie (on peut prendre une photo ou une des 228 images/pictos proposés)

    Gestion des pictogrammes

    idem. Les pictos sous forme numérique de la galerie de l’utilisateur sont utilisables. On choisit la catégorie. En revanche leur place bouge automatiquement en fonction de leur utilisation. Même si c’est pensé pour faciliter l’accès aux messages les plus fréquents, cela ne favorise pas les automatismes moteurs.

    Gestion des ressentis

    idem, choix parmi 19 pictos de ressentis + photos possibles

    Groupes verbaux

    modifier un des deux débuts de phrases (par ex : « je ne veux pas »)

    Son

    activer ou pas

    Gestion pictos et catégories
    Planning

    Conclusion

    Application peu onéreuse, très basique et structurée, à destination d’une personne avec d’importants challenges cognitifs à surmonter. Le cadre est bien délimité, fixé, évitant ainsi les grilles désordonnées. En particulier, la place des ressentis et de la douleur en marge de la grille principale, bien visible et toujours au même endroit, est un atout. Cela facilite les praxies si essentielles à la saisie des informations pour communiquer.

    Mais cela ne s’applique pas à la place des pictos eux-mêmes qui peuvent bouger d’une fois sur l’autre en fonction de leur fréquence, obligeant une relecture des choix avant sélection et donc ne s’appuyant sur aucun automatisme.

    Et le fait de ne pouvoir former de phrases qu’avec deux formes verbales, est également très limitant, et probablement vite bloquant pour certains.

    p>L’accès est forcément tactile. Cela limite la population cible aux personnes sans gros problème moteur : donc pas de polyhandicap, ni de SLA comme annoncé dans la page commerciale du site (d’autant plus qu’on n’a pas d’accès à l’écrit).

    Pour un établissement ou un professionnel, la version Pro (69,99€) permet de gérer plusieurs profils, avec des pictos et des configurations différentes. C..TEXDEV propose des formations d’une demi journée en intra établissement, pour soutenir la mise en place.

    Une appli très basique donc, pour communicateur émergent, dont les mises à jour futures prendront probablement en compte ces limites. A suivre avec C.Texdev.